Prêt immobilier, comment ne pas se tromper lors de son premier achat

Des prêts immobiliers sont proposés lors d’une acquisition d’un logement. Vous devez connaitre les conditions que les banques vous imposent surtout lors de votre premier achat :

– Premièrement, vous devez connaître votre plan d’investissement. Jusqu’à quel prix êtes-vous prêt à aller sur le prix de l’acquisition ? Quel est le prix maximum acceptable pour vous sans vous faire endetter encore plus ?

Quelle sera votre propre contribution dans ce prêt ? Cette contribution garantira-t-elle les frais en plus telle que l’engagement d’un officier ministériel, l’établissement de votre dossier, … Plus vous investissez dans votre apport personnel, mieux est le taux.

– Ensuite, lorsqu’on parle de prêt, on parle surtout de remboursement que vous pourrez très bien en assumer tous les mois sur votre salaire. Normalement, vous pourrez aller jusqu’à 33% de votre salaire mensuel.

– Le plus important est le taux qui est fixe ou variable selon votre choix. Vous pouvez choisir lors de la réalisation du contrat pour un taux fixe qui resteras toujours le même du début jusqu’à la fin du contrat. Ou pour un taux variable qui dépendra en principal de la variation du taux directeur de la banque centrale.

– N’hésitez surtout pas à comparer le taux de chaque banque qui est variable d’une banque à l’autre. La garantie de votre prêt vis à vis de votre banque que vous allez lui proposer selon vos moyens (caution ou hypothèque).

Demandez une estimation auprès des autres établissements tels que les assurances à part la banque pour mettre ce dernier en confiance, le coût est variable selon chaque établissements.

N’oubliez pas que vous pouvez aussi négocier avec votre banquier sur les points où vous n’êtes pas totalement satisfait lors de la conclusion de votre contrat tel que : le taux, la date d’échéance, les différents frais, les assurances …

Les commentaires sont fermés.