Assurance vie, trouver les meilleurs contrats

Assurance viePlébiscité par les épargnants, l’assurance vie s’érige aujourd’hui comme un « must ». Une stratégie capable de couvrir les mauvais jours ou de compenser des pertes autrefois impensables, ces qualités non-indéniables ont fait de l’assurance vie le moyen le plus efficace pour économiser. En ce sens que, plus de la moitié des Français ont choisit de souscrire à une assurance vie que d’avoir recours aux anciennes méthodes de capitalisation. Mais il est facile de s’égarer dans la panoplie de contrats proposée. D’autant plus que faire le mauvais choix vous serait fortement dommageable, comment faire alors pour ne pas se tromper ou plus précisément pour ne pas se faire tromper ?

Se faire aider dans le choix d’une assurance vie

La compréhension du système d’assurance n’est pas chose aisée aussi il est fortement conseillé de se faire aider par un professionnel du domaine ou un site tel que uneassurancevie.fr. Refoulez votre fierté et osez demander les explications nécessaires des termes du contrat d’assurance vie que vous voulez souscrire. En outre, le contrat nécessitera pour vous la plus grande minutie qu’il soit. Donc, ne soyez pas réticent à réserver un week-end pour bien connaitre le b.a.-ba du contrat. Il faut bien étudier les différentes modalités afin de savoir ce qui sera la plus adéquate à votre situation, n’hésitez pas à feuilleter des bouquins ou revues spécialisées qui pourront vous aider à choisir votre contrat.

Il faut bien choisir son assureur

Le contrat d’assurance vie est un contrat intitu personnae donc il vous incombe de bien choisir votre compagnie d’assurance. Des préparations et quelques collectes d’informations s’imposent à vous avant la conclusion du contrat, c’est-à-dire faire quelques recherches sur l’assureur, s’informer sur la notoriété de la compagnie en question. Fiez vous aussi à la satisfaction de ses collaborateurs. En bref, vous aurez besoin de quelques investigations pour savoir si votre assureur mérite votre confiance. Il est aussi conseillé de bien regarder les frais prélevés dans les primes car beaucoup d’assureurs facturent aux prix fort, en prélevant jusqu’à 5% des versements.

Prêt fonctionnaire, pourquoi le status de fonctionnaire est un avantage

Un prêt fonctionnaire alloué aux fonctionnaires présente de nombreux avantages. Lesquels ?

Des taux d’emprunt préférentiels

Le crédit fonctionnaire s’adressant aux fonctionnaires consiste à financer essentiellement la construction ou l’acquisition d’un habitat neuf ou ancien. Chaque fonctionnaire contractant un prêt immobilier jouit de taux d’emprunt préférentiels et d’un faible coût. Ce dégrèvement des charges touche le taux d’assurance et le cautionnement du crédit, mais le fonctionnaire doit s’adhérer à une mutuelle professionnelle. Effectivement, pour le cautionnement du prêt, la mutuelle professionnelle du fonctionnaire reste la garante de son prêt immobilier. Il permet en particulier de contourner les prises d’hypothèque.

Un meilleur cautionnement mutuel

Généralement, le cautionnement mutuel est meilleur en comparaison avec l’hypothèque. Il est d’abord moins accablant, car au cas où l’emprunteur serait défaillant, la caution ne conduira pas à une vente aux enchères qu’en ultime recours. Le cautionnement mutuel est également souvent moins onéreux, et même dans certains cas, une partie de la cotisation se restitue à la fin du prêt. En outre, si un remboursement anticipé du crédit survient, aucun surcoût ne sera lié à la mainlevée. Effectivement, la caution mutuelle fonctionnaire ne requiert pas un acte authentique.

Une assurance de prêt plus attractive et moins onéreuse

Les fonctionnaires affiliés à une mutuelle de la fonction publique peuvent aussi jouir d’une assurance de prêt plus attractive et moins onéreuse. En général, cette assurance coûte 0,23 % sur le capital initial. La souscription à cette mutuelle permet aussi au fonctionnaire de bénéficier d’une couverture efficiente en fonction de sa catégorie professionnelle. Un autre avantage de l’affiliation à cette mutuelle est le fait de ne pas avoir à payer la garantie hypothécaire et les frais de dossier. Cependant, avant de s’affilier à une mutuelle fonction publique, il importe de faire une comparaison des mutuelles puisqu’elles ne proposent pas les mêmes tarifs.

Une gratuité des frais

Certains établissements bancaires accordent aussi un prêt fonctionnaire et ils offrent des taux relativement bas. La sécurité de l’emploi des fonctionnaires suffit afin de rassurer le banquier. De ce fait, les banques octroient souvent des conditions intéressantes aux fonctionnaires, telles que les frais de dossiers gratuits, l’inexistence des pénalités pour un remboursement anticipé et la possibilité de proposer en garantie une caution mutuelle fonctionnaire. En comparaison avec un prêt classique, le prêt fonctionnaire octroyé par les organismes de crédit offre plusieurs avantages, entre autres, l’absence des frais à payer. En effet, il importe de connaître qu’un fonctionnaire souscrivant un prêt auprès de ces organismes ne paie pas de frais de garantie hypothécaire, et de frais de dossier, contrairement à un crédit immobilier classique.

Rachat de crédit, les nombreux avantages

Lorsque l’on est endetté ou que l’on possède une multitude de crédits, il est indispensable de trouver des solutions viables qui vous permettront de boucler vos fins de mois. C’est bien dans cette optique que le rachat de crédit peut s’avérer être une chose très intéressante.

Comment fonctionne le rachat de crédit?

avantages du rachat de créditLe rachat de crédit consiste à regrouper tous vos crédits en un seul et même crédit. C’est une chose qui est de plus en plus courante aujourd’hui puisque, avec la crise, beaucoup de personnes se trouvent surendettées et ne parviennent plus à s’en sortir. En pratique, cela passe par la souscription de un seul et même crédit qui permet de tous les racheter pour que vous n’ayant qu’à verser une seul et même mensualité.

Les avantages du rachat de crédit

Le principal avantage du rachat de crédit est de proposer une solution durable à toutes les personnes qui désirent allonger leurs durées de remboursement puisqu’il devient ainsi possible d’augmenter le nombre de mensualité tout en réduisant le prix de chacune de ces dernières. Il est également possible d’intégrer une somme d’argent à votre rachat pour financer un nouveau projet, c’est le rachat de crédit avec trésorerie. Il existe une multitude de plateformes qui vous permettront de faire des simulations de rachat de crédit mais aussi de souscrire à des crédits en ligne directement. Si vous êtes fonctionnaire, les avantages sont encore plus nombreux comme le précise le site rachat de credit fonctionnaire .fr

Des inconvénients malgré tout

Cependant, il convient de noter que le rachat de crédit peut posséder certains inconvénients. Tout d’abord, afin de pouvoir bénéficier du rachat de crédit, il est indispensable de pouvoir être solvable et donc être dans la possibilité financière de souscrire à un crédit. C’est actuellement le principal problème des sites de rachat de crédit et c’est bien pour ce faire que des sites moins exigeants ont vu le jour afin de permettre aux plus endettés de pouvoir échelonner leurs mensualités. Enfin, au niveau financier, le rachat de crédit a souvent un cout relativement important pour les clients.

Mutuelle santé, comment s’y retrouver?

Mutuelle santéChoisir une mutuelle santé qui nous correspond, cela est indispensable dans la vie quotidienne. Suivant vos frais de santé, votre contrat de mutuelle doit être adapté à vos besoins. C’est pour cela que ce choix est très important, en aucun vous devez le négliger.

Cet article vous présentera la mutuelle santé, sous forme de conseils pour vous faciliter la vie au quotidien.

Qu’est-ce que la mutuelle santé?

La mutuelle santé prendra en charge vos frais de santé ainsi que ceux de votre famille, en complément de la sécurité sociale. Elle est donc fortement conseillée.

Est ce obligatoire?

La sécurité sociale, auquel tout le monde souscrit, rembourse les dépenses de santé, mais ne prend pas complètement en charge ces dites dépenses. Il est donc conseillé, pas obligatoire, mais bien conseillé de souscrire à une mutuelle santé pour être au mieux remboursé. Cette mutuelle est optionnelle, et ne prend pas en compte le revenu des adhérents pour plafonner les cotisations annuelles.

Est ce intéressant?

Suivants vos besoins quotidiens, la mutuelle santé peut être indispensable.
Par exemple, dans de nombreux domaines, l’assurance maladie rembourse peu ou de moins en moins. C’est le cas dans les soins spécifiques comme l’orthophoniste, les lunettes de vue, les soins dentaires ainsi que les spécialistes comme les orthopédistes.
Il est donc fortement conseillé de souscrire un contrat intéressant dans une mutuelle de santé, pour être correctement remboursé sur les appareils dentaires, les lunettes, les semelles spécifiques entre autres.
Les familles ayant des enfants nécessitant des soins médicaux sont donc intéressées par des contrats prenant en charge ces frais.

Comment faire son choix?

Bien définir ces besoins de santé sur l’année et essayer de les anticiper.
De plus, ne pas hésiter à faire jouer la concurrence des mutuelles et bien les comparer pour opter pour la meilleur formule pour vous et votre famille et la meilleure qualité / prix sur le site top mutuelle santé. Prendre en compte les délais de carence et les franchises, qui peuvent varier suivant les mutuelles.
Les dépenses santé sont devenues une grosse part des dépense du budget, il est donc primordial de bien faire son choix, adapté à votre vie.

Crédit auto affecté ou non affecté : lequel d’entre eux choisir ?

Crédit auto affecté ou non affectéLorsqu’un particulier souhaite obtenir une voiture à l’aide d’un crédit auto, il doit choisir le type de crédit auto à engager. Cela dit, il existe quelques types de ce prêt, dont le crédit affecté ou le crédit non affecté. Mais la question qui se pose est lequel d’entre eux, doit-on sélectionner ? Afin de vous aider donc à choisir le type de crédit adapté à vos besoins, il convient tout d’abord de savoir les atouts et les inconvénients de ces deux types de financement auto proposés par les organismes bancaires. Vous pourrez, en effet, de combiner les intérêts de ces deux catégories dans le but de trouver un financement adapté à l’achat de votre véhicule.

En ce qui concerne le crédit affecté

Il convient avant tout de définir ce que c’est le crédit affecté. Ce dernier est un crédit destiné exclusivement pour l’acquisition d’une voiture non pas pour d’autres choses. Dans ce contexte, le crédit auto est classé parmi les éléments de crédit à la consommation, mais le crédit affecté donne plus de précision sur son affectation, dont l’achat d’un véhicule. Cette opération vise à couvrir l’emprunteur étant donné que si celui-ci n’a pas pu découvrir un prêt, il n’est pas obligé de faire le paiement du véhicule, dans ce cas, il se peut que l’emprunteur se renonce à l’achat. À supposer que la livraison de la voiture aurait été reportée, l’emprunteur n’est pas aussi contraint de débuter l’acquittement du prêt avant de pouvoir bénéficier de son bien. Le crédit affecté est une démarche adaptée pour ceux qui souhaitent sortir des conditions plus strictes en France en faisant un achat de véhicule dans un autre pays ou à l’étranger. Toutefois, il faut préciser que ce type de crédit dispose quelques inconvénients dont il n’est pas accompagné de financement des accessoires comme le GPS, le coffre de toit, la remorque ou bien d’autres encore.

Le choix de crédit auto non affecté

Le crédit auto non affecté ou le pret personnel a pour objet d’octroyer un prêt à un emprunteur, mais celui-ci sera libre de ses actions. Cela signifie que le débiteur peut utiliser le prêt de façon dont il souhaite et à tout moment qu’il le veut. Comme tous les contrats de crédit, l’organisme de prêt décaisse les fonds à son client et ce dernier doit rembourser ses dettes mensuellement. Cependant, il est crucial de souligner que certains organismes de prêt demandent à son client emprunteur une facture qui peut être celle de l’achat de votre véhicule.

Bien évaluer son apport financier avant de contracter à un crédit auto

avant de contracter à un crédit autoDans le cadre de financement auto, il est important de savoir que si le moyen financier de l’emprunteur est plus bas que le taux d’emprunt à rembourser chaque mois, le contrat est une situation qui n’est pas facile à gérer. C’est dans ce sens qu’il faut, tout d’abord, bien évaluer son apport personnel avant de contracter à un crédit auto. Que ce soit un véhicule neuf ou d’occasion, n’oubliez pas de considérer votre apport financier. Pourtant, il vous est possible de faire une négociation avec l’établissement de prêt si vous constatez que le taux de remboursement n’est pas convenable à votre apport personnel et c’est envisageable dans le domaine de crédit auto. Même si ce n’est pas impératif pour souscrire à un financement de l’achat de votre voiture, sachez que lorsque votre apport financier est considérable, le taux de crédit est moins coûteux.

L’avantage de tenir compte à votre apport financier

Avant d’emprunter un prêt pour l’achat de votre véhicule, il faut dire si l’apport financier est plus élevé, le taux total du prêt est plus réduit et vous pourrez encore bénéficier des autres conditions avantageuses. Plus précisément, si vous contractez avec un apport de 10 à 20% du montant total de l’achat, la négociation sera facilement conclue de préférence à ne pas avoir un apport financier. Lorsque vous contractez un crédit auto, il faut rappeler que les montants sont généralement considérables, de ce fait, il est nécessaire de faire une négociation à la baisse de votre taux d’intérêt. Afin que vous puissiez obtenir un taux intéressant à ce sujet, n’hésitez pas de jouer la concurrence.

Pourquoi faire le comparatif des propositions en crédit auto ?

Le comparatif des offres en crédit auto a pour objectif de dénicher les meilleures offres plus avantageuses. En effet, force est de constater que le taux global est différent d’un établissement à un autre. La comparaison de taux effectif global vous permet également de savoir les frais supplémentaires, mais importants comme les frais de dossiers, les frais d’assurance ou les frais de timbres. Chez les constructeurs automobiles, vous pourrez ainsi profiter des offres de prêt beaucoup plus intéressant dont toute formule y est comprise à savoir l’entretien et la maintenance de votre voiture.

Lesquels parmi les fonctionnaires peuvent bénéficier d’un prêt fonctionnaire ?

bénéficier d’un prêt fonctionnairePour bénéficier du prêt fonctionnaire, il faut être un fonctionnaire de l’état, faire partie des groupements territoriaux, des institutions ou centres hospitaliers, et des attroupements militaires. L’agent du secteur public peut réaliser tous les types d’emprunts. Un prêt fonctionnaire a usuellement pour objet le financement d’une acquisition immobilière, de biens de consommation à partir du crédit de consommation.

Prêt fonctionnaire : crédit destiné à tous les agents de la Fonction publique

Les agents d’état, nationaux et des collectivités régionales peuvent contracter une demande de crédit fonctionnaire. Le débiteur peut avoir le profil d’un stagiaire. Il peut aussi être titulaire d’un poste tout comme il peut travailler sous contrat. La durée d’exercice de la fonction, quelque soit sa catégorie, n’est pas considérée. Un fonctionnaire est toujours sûr de trouver une offre qui convient à ses besoins parmi les propositions de prêt fonctionnaire. Il suit la même démarche basique que quiconque souhaitant souscrire à un crédit. Il contacte l’établissement financier de son choix puis procède à une sollicitation d’étude. Les pièces justificatives sont obligatoires dans ce type de crédit. Il faut remettre à l’organisme prêteur des copies légalisées de pièces d’identités, des preuves de sa qualité d’agent du secteur public comme les bulletins de salaire.

Où les fonctionnaires peuvent-ils souscrire à un prêt ?

Les employés du domaine public peuvent s’adresser directement à leurs banques pour faire un emprunt. La plupart de ces établissements financiers dispose certainement des offres spéciales pour les fonctionnaires. On peut citer quelques organismes prêteurs comme indication, tels que la Banque Populaire et la Casden. Certaines compagnies comme Crédit Social des Fonctionnaires ne traitent que les crédits pour fonctionnaires. Il s’agit d’un établissement financier de référence qui œuvre dans l’activité de subvention de crédit depuis des décennies. Cependant, l’Internet représente une source intarissable d’offres intéressantes où les fonctionnaires peuvent dénicher la bonne affaire. Les organismes consacrés aux crédits en ligne comme Cetelem ou Créditas pullulent de véritables aubaines.

Trouver un organisme rachat de crédit fonctionnaire

organisme rachat de crédit fonctionnaireVous êtes fonctionnaires ? Mais vous sentez le poids de vos dettes peser sur voter revenu ? Vous êtes encombrés par les obligations de vos anciens prêts ? Ou tout simplement vous voulez oxygéner votre budget ? Si la réponse est oui, la meilleure solution serait de formuler une demande de rachat de crédit auprès d’un organisme spécialisé. Mais d’abord, c’est quoi un rachat de crédit ? C’est un système imaginé par les organismes financiers pour aider les personnes qui sont écroulées par les dettes. Il a pour principale fonction de dégager le budget d’un client, c’est-à-dire de permettre à un client de la banque de vivre décemment tout en remboursant ses prêts. Le rachat de crédit est permet de regrouper tous les anciens prêt en un seul, cela aura pour conséquences d’éviter des désagréments pour celui qui bénéficiera du rachat de crédit.

Quel organisme choisir ?

Les organismes qui proposent un rachat de crédit, il y en a à foison. Mais faites attention car, si vous pensez que n’importe quel organisme fera l’affaire, vous vous trompez énormément .Alors, il ne faut pas oublier que certaines banques offrent leurs prestations avec plus d’avantages que d’autres. De ce fait, bien choisir l’organisme avec lequel contracter relève du bon sens. Il faut d’abord, chercher les organismes qui proposent le rachat de crédit, après il faut trouver les établissements qui offrent le rachat de crédit pour les fonctionnaires, enfin il faut comparer les dites offres afin de savoir lesquelles sont les plus avantageuses et les plus adéquates pour votre situation.

La facilité de rachat de crédit pour les fonctionnaires

Bien que les fonctionnaires bénéficient d’une rentrée d’argent constante et presque invariable, ils ne sont pas pour autant à l’abri de crises financières. Ils peuvent faire l’objet de plusieurs remboursements de prêts, ils peuvent connaitre les problèmes issus d’un cumul de ses prêts contractés. Conscient de cela, les banques leurs offrent les rachats de crédit avantageux, les avantages peuvent aller d’un taux assez bas jusqu’à une baisse de mensualité des prêts.

Crédit en ligne pour vous simplifier la vie

Crédit en ligneDe nos jours, la plupart des gens utilise internet dans divers domaines. Et qu’en est-il de votre argent ou bien de votre crédit ? N’ayez plus de souci, optez pour une vie simple en gérant vos comptes en ligne. Avoir recours à un crédit en ligne devient chose courante aujourd’hui. Ce n’est pas si compliqué comme vous l’imaginez. En évitant les procédures administratives et le fil d’attente dans les agences de crédit, tout se fait de chez vous sur votre propre ordinateur.

Le crédit en ligne et ses avantages

La démarche est simple, en quelques minutes seulement, vous pouvez remplir une demande en ligne sur un site comme www.creditenligne.org. Un conseiller sera en compagnie avec vous pour étudier votre demande de financement. Vous pourrez également envoyer plusieurs demandes en ligne dans divers établissements financiers, et choisir par la suite l’organisme qui vous convient à vos besoins, ou qui vous donne la meilleure offre. De plus, optez pour un crédit en ligne économise aussi votre temps car la réponse de la part des créanciers est très rapide que cela soit un accord de crédit ou un refus. Au niveau des coûts, les offres de crédit en ligne sont parfois plus avantageuses que celles des banques traditionnelles, et il y a toujours des offres promotionnelles attirantes pour satisfaire les besoins de chacun.

Comment obtenir un crédit en ligne

Pour faire un crédit, rien de plus simple et rapide qu’internet qui regorge d’annonces de sites. Vous pouvez alors aller directement sur votre moteur de recherche préféré et tapez faire une demande de prêt en ligne. Les conditions d’obtention d’un crédit en ligne sont les mêmes qu’avec un crédit dans une banque traditionnelle. Vous devrez adresser les mêmes pièces justificatives à l’organisme de crédit pour votre demande de financement (pièce d’identité, domiciliation, fiche de paie …).Le délai pour obtenir les fonds n’est pas plus long que si vous demandez un crédit dans une banque traditionnelle. La réponse est rapide, en moins de 15 jours, les fonds peuvent être disponibles sur le compte de votre choix.

Que faire pour que son dossier de rachat de crédit ne soit pas refusé ?

rachat de crédit ne soit pas refuséLe fait de regrouper ses crédits signifie que le débiteur sera prêt pour s’engager à un remboursement des dettes pendant une longue durée. De plus, les établissements de prêt n’acceptent pas toutes les demandes de regroupement de prêts. Ils procèdent tout d’abord à évaluer la capacité financière de ses emprunteurs afin de connaître si ceux-ci seront en mesure de payer ses créances. Si le prêteur constate que votre dossier n’est pas bien établi ou si vous êtes dans une situation critique, bien entendu, il refusera votre demande. Afin d’éviter à ce refus, l’emprunteur a le devoir de bien préparer ses dossiers.

Quelles sont les raisons du refus de votre dossier de regroupement de prêts ?

Tous les dossiers doivent inclure des pièces jointes ou des pièces justificatives permettant d’assurer l’authenticité de vos documents. En fait, vous devez évaluer votre situation financière avant de contracter à cette opération. Cela s’explique par le fait que c’est à partir de votre dossier que votre établissement de prêt puisse connaître votre possibilité financière. Pour augmenter votre chance à ce sujet, il est conseillé de faire appel à un courtier qui est un professionnel capable de vous représenter auprès d’un établissement de prêt afin que votre demande soit accordée par le créancier. Entre autres, il est important de noter que les personnes fichées au fichier national des incidents de remboursement risquent, dans la plupart des cas, de ne pas profiter de regroupement de crédits par les organismes bancaires. Cependant, vous aurez encore la possibilité de déposer votre dossier auprès d’un organisme dédié pour les emprunteurs inscrits au FICP.

D’autres solutions à votre disposition au cas où votre dossier a été refusé par un établissement

Les conditions d’acceptation d’une demande de rachat de crédit varient d’un établissement de crédit à un autre. Par conséquent, si votre dossier faisait l’objet d’un refus par un organisme bancaire, vous pourrez encore déposer votre demande auprès d’un autre organisme financier et de respecter toutes les procédures établies par le créancier. En fait, il vous est possible également de trouver un négociateur pour s’occuper de la mise en œuvre de vos dossiers dans le but de bénéficier de l’acceptation de votre créancier. Nous vous conseillons également de passer par un comparateur de rachat de crédit tel que http://www.comparateurrachatdecredit.com/.

Est-ce envisageable de faire un second rachat de crédit ?

second rachat de créditLe rachat de crédit ou le regroupement de crédit ou encore la renégociation de crédit est une opération qui vise à sortir des problèmes financiers. Cela s’explique par le fait que renégocier un crédit permet de rallonger un délai de remboursement et de bénéficier d’une mensualité plus faible. Il se peut que vous ayez déjà contracté à un rachat de prêt auparavant et vous souhaitez encore demander un autre. Puisque c’est ainsi, vous êtes un consommateur à risque à l’égard des établissements de prêt. Pourtant, il est encore envisageable de racheter un rachat de crédit en respectant certaines conditions.

Comment renégocier un rachat de crédit ?

Il vous est possible d’obtenir un second contrat de rachat de prêt auprès d’un établissement de crédit à condition que vous ayez suivi les critères demandés. Entre autres, le fait de restructurer ses crédits ne signifie pas forcément qu’on se retrouve dans une situation compliquée liée au remboursement de prêt. Il est probable qu’un emprunteur souscrit à cette demande dans le but de profiter d’un taux de mensualité plus bas avec une durée plus allongée. Avant de demander une nouvelle renégociation de prêt, il est crucial de savoir que le rachat antérieur doit atteindre un an. En effet, lorsque l’établissement bancaire n’a pas pu constater que votre précédent rachat de prêt ne présente pas aucune difficulté, celui-ci pourra accepter votre demande de second rachat de crédit dont le montant d’endettement est maintenu à la limite de votre capacité financière.

Ce qu’il faut prendre en compte dans le rachat de rachat de crédit

Les imprévus peuvent arriver à tout moment, ce qui conduit certains ménages dans une situation difficile voire le surendettement. Même s’ils ont déjà contracté à un rachat de prêt, il se peut toutefois que les difficultés aient lieu à savoir la perte d’emploi, le chômage, l’accident causant l’invalidité ou le décès. Sachez que les conditions établies dans le second rachat de crédit sont beaucoup plus strictes que celles du premier rachat. Le plus important serait toujours de respecter le délai de remboursement et de payer normalement les mensualités en fonction de votre possibilité financière.

Combien de temps dure l’inscription au FICP ?

temps dure l’inscription au FICPIl y a inscription au FICP si l’incident de remboursement est manifesté par le non-remboursement de deux mensualités consécutives de votre prêt ou si à l’issue d’une mise en demeure de la banque, vous n’avez pas réglé vos dettes sous 60 jours avec une somme au moins de 500 euros. Ou encore suite à un non-remboursement, l’établissement prêteur vous oblige d’acquitter la totalité de l’argent restant dû sans incident. Pourtant, votre organisme prêt doit vous aviser préalablement que vous allez être fiché au FICP au sein de l’établissement bancaire de France. À ce titre, vous avez 30 jours pour examiner votre difficulté et afin d’éviter d’être inscrite définitivement à la liste des incidents.

La durée de l’inscription en cas de surendettement

Une fois que la personne surendettée a déposé un dossier de surendettement, elle est fichée automatiquement au FICP. Dans le cas ordinaire, l’inscription au FICP dure 5 ans pour les incidents de remboursement caractérisés. Mais si la personne parvient à régulariser ses impayés, cela engendre la radiation anticipée du FICP. En ce qui concerne les mesures de rétablissement personnel avec liquidation judiciaire, l’inscription est conservée durant 5 ans. En ce qui concerne les procédures à l’égard d’un plan de redressement ou des mesures établies par la commission de surendettement, l’inscription ne peut pas excéder de 8 ans.

Comment savoir si on est fichée ou non ?

Les organismes de crédits ont le droit de consulter le FICP pour savoir si l’emprunteur n’est pas dans l’insolvabilité ou l’incapacité de payer ses dettes. Mais la personne concernée peut aussi consulter si elle n’est pas fichée au FICP auprès du guichet de l’établissement bancaire qui est le seul organisme pourra lui donner des informations la concernant. Sinon, elle peut envoyer un courrier à la Banque afin de savoir les informations la concernant. Pour ce faire, elle doit joindre une copie de sa carte d’identité.

S’il existe la levée d’inscription au FICP, l’organisme de crédit qui a déclaré les incidents a le devoir de communiquer à l’organisme bancaire la radiation du fichier.

Assurance santé, les conditions pour en bénéficier

Assurance santéChaque salarié doit être rattaché à un régime général de Sécu. Sous certaines conditions, le salarié peut bénéficier des prestations des assurances-maladie, d’invalidité, de décès, d’accidents du travail et des maladies professionnelles. Dans ce cas, il faut justifier d’un nombre minimum d’heures de travail, d’un montant minimum de cotisations ainsi que d’une durée minimale d’immatriculation durant une période déterminée. Par ailleurs, un salarié peut bénéficier de l’assurance accidents du travail dès l’embauche et sans condition d’ouverture de droits.

Les conditions de remboursement des soins

L’assuré, souscrit à une assurance santé a droit à un remboursement des soins en cas de maladie et de maternité durant une période deux ans. Dans ce cas, il faut remplir certaines conditions, avoir travaillé au moins 60 heures  durant trente jours. Si vous avez travaillé au moins 120 heures durant trois mois civils, vous bénéficierez d’un remboursement des soins. De même, si vous avez travaillé au moins 400 heures ou avoir cotisé durant une année civile. Dans le cas contraire, vous avez un droit de remboursement des soins pour être étendu à un plusieurs droit.

Comment souscrire à une assurance maladie ?

Afin de bénéficier d’une assurance maladie, les démarches à suivre sont très simples. Il vous suffit de se rendre auprès d’une compagnie d’assurance santé, de compléter un dossier pour être inscrit sur la liste des assurés sociaux ainsi que de recevoir un numéro d’immatriculation d’assuré. Le niveau de remboursement varie en fonction des actes médicaux pris en charge. Pour le cas des médecins généralistes, spécialistes et les neuropsychologues sont remboursés à une hauteur de 70%. En ce qui concerne les médicaments, le remboursement se divise en quatre catégories. Les médicaments qui portent la mention service médical rendu ne sont pas remboursés, les semi-conforts sont remboursés à 35%, les médicaments traditionnels sont remboursés à 65%, et les autres médicaments dotés de vignettes blanches sont remboursés à 100%.

Le niveau de recouvrement du contrat d’assurance vie

recouvrement du contrat d'assurance vieOn distingue plusieurs méthodes de recouvrement. Diverses alternatives peuvent être engagées quand une société réclame le paiement des montants qui lui reviennent. Sans les mesures judiciaires, des sociétés spécialisées œuvrent dans le recouvrement de crédits impayés. Le rôle de ces entreprises comprend le recours aux solutions extrajudiciaires pour l’acquisition de l’argent dû par un emprunteur.

Comment fonctionne une société de recouvrement ?

De nombreuses entreprises commerciales font appel aux sociétés de recouvrement. Celles-ci représente interlocuteur intermédiaire efficace entre les entreprises et les leurs clientèles assujetties par des créances impayées. Les crédits non réglés peuvent considérablement pulluler, il faudrait également une action à la justice pour chaque cas. Les sociétés préfèrent alors confier la mission de réclamation des dus à des entités spécialisées. Dans les grandes entreprises, nous pourrons trouver leurs propres services de recouvrement en interne. Ces services sont particulièrement formés de juristes professionnels. Toutes les interventions sont régies par un contrat établi par la société de recouvrement entre la société et le client. Les valeurs d’argent à couvrir ainsi que la rétribution de la société et de la police d’assurance sont mentionnées dans cet accord.

Les divers moyens de recouvrement utilisés

Les sociétés de recouvrement usent de plusieurs techniques de pression afin d’encourager l’endetté à régler les impayés. La première façon d’inciter les débiteurs est l’envoie de courriers. Ces lettres de relance peuvent parfois aller jusqu’à formuler des menaces poursuites. Les appels téléphoniques en font partie aussi. Les sociétés ne reconnaissent pas de limites que les tribunaux sont souvent amenés à sanctionner certaines de leurs méthodes jugées excessives. Il peut s’agir d’une atteinte à la vie privée de l’emprunteur quand les pratiques tendent à un harcèlement. Les activités de ces sociétés sont contrôlées par des textes. Par exemple, les énoncés dans les lettres de relances destinées au débiteur, les frais de recouvrement à la charge du créancier, etc.

Existe-t-il des différents types de contrat d’assurance vie?

contrat d’assurance vieL’assurance vie fait encore les frais de vives controverses pourtant il est indéniable que c’est un moyen efficace pour compenser un événement malencontreux. Une belle idée qui ravisse les plus réfractaires, mais d’abords c’est quoi une assurance vie ? En principe c’est un contrat qui a pour principale vocation de garantir le versement d’une somme d’argent lorsque survient un événement lié à l’assuré si ce dernier est toujours en vie au terme du contrat. Il n’est pas à oublier que ce genre d’assurance s’oppose à l’assurance décès qui quant à lui à pour objet de verser la somme d’argent après la survenance du décès de l’assuré. Cette distinction s’impose car en France, il est commun de faire l’amalgame entre ces deux contrats pourtant différents. Eu égard à sa nature alors, il est logique que l’assurance vie peut se ramifier en plusieurs types de contrat.

Les différents types de contrat d’assurance vie

Une assurance vie est en premier lieu un contrat or on sait combien il est difficile de typer exhaustivement les contrats. Cependant selon la pratique, les contrats d’assurance vie il y en a trois catégories à savoir le contrat d’assurance vie temporaire qui est de courte durée, le contrat d’assurance vie permanente qui est de longues durées et le dernier le contrat d’assurance vie universelle qui est aussi de longue durée mais qui se différencie de par ses modalités de versement des primes. D’autres catégories de contrats d’assurance vie existent mais les trois que nous avons vus sont les plus communes dans le marché. Elles répondront surement à vos soucis et à vos méfiances vis-à-vis du système d’assurance.

Pourquoi conclure un contrat d’assurance vie ?

Souscrire à une assurance vie présente beaucoup d’avantages, en premier lieu en ce qui concerne le capital, car il n’est pas faux de dire que l’assurance vie est un genre d’épargne qui pourra servir vos intérêts personnels. En second lieu, l’assurance vie est un moyen non onéreux de transmettre un capital à ses proches et en dernier lieu l’assurance vie permettra de surmonter la survenance d’événements préjudiciables.

Les effets de l’inscription au FICP

inscription au FICPLe FICP ou le fichier national des incidents de remboursements de crédits aux particuliers est l’un des trois grands fichiers d’incidents bancaires gérés par l’organisme bancaire de France. Comme son nom l’indique, les personnes qui ont rencontré des incidents de paiement sur le paiement de toute catégorie de crédit non professionnel comme le crédit revolving, crédit immobilier, crédit à la consommation, découverts peuvent être inscrites dans ce fichier. Mais la question étant de savoir, dans quelle situation une personne peut-elle inscrite sur ce fichier ?

Les différentes raisons menant au fichage au FICP

D’une manière concrète, un individu peut être fiché au FICP dans plusieurs conditions dont : ayant deux mensualités de créance non-remboursé, une échéance de remboursement impayés au-delà de 60 jours, découvert sur le compte-courant supérieur à 500 euros et au-delà de 60 jours, mise en demeure d’acquitter l’intégralité de la dette, poursuivi en justice pour défaut de paiement, déposé un dossier de surendettement auprès de la commission de surendettement. Sur ce dernier cas, c’est la commission qui procède à déposer la réclamation d’inscription au FICP si elle estime l’un de ces incidents de paiement. Pourtant, il faut mentionner que le fait d’être inscrit au FICP ne signifie pas forcément être interdit bancaire. Ce dernier est lié au fichier central des chèques et aux incidents de remboursement.

Quelle situation peut-elle se présenter après l’inscription au FICP ?

Le fichier national dresse la liste de toutes les informations sur les incidents de remboursements associés aux crédits accordés à une personne pour des besoins non professionnels. Jusqu’au paiement total de ses dettes en cours, l’individu ne dispose pas le droit de contracter un crédit. Dans ce cas, la personne surendettée risque encore de se trouver dans le surendettement, ce qui semble être plus inquiétant à l’égard de sa situation. En effet, l’inscription effectuée par la commission de surendettement au FICP peut continuer jusqu’à 8 ans. Ce fichage ne permettra également la personne impliquée de faire racheter ses crédits, ce qui serait encore plus mauvais pour son cas.

Crédit étudiant pour financer les études

Crédit étudiantIl existe normalement deux catégories de crédits : les crédits à la consommation et les crédits à l’investissement. Mais un autre type de crédit sorte du lot : le crédit étudiant. Il est un investissement pour l’étudiant, mais une simple consommation pour l’offreur de crédit. Pour financer leurs études, les étudiants sont parfois obligés de contracter un ou des crédit(s) étudiant(s), presque tous les établissements financiers en proposent. En général, on accorde toujours des faveurs aux étudiants, dans le genre : taux d’intérêt réduit ou encore frais de tenue de compte gratuit. Mais là, il s’agit vraiment d’offre de crédit très spéciale.

Les différentes sortes de crédits étudiants

Les produits des établissements se sont multipliés ces dernières années. Ils appliquent, tous, une politique qui vise à mieux répondre aux besoins des clients. Les produits deviennent plus ajustés aux situations des étudiants, concernant exclusivement le cas des crédits étudiants. Un étudiant peut par exemple demander un crédit « solutions études ». La somme accordée à ce dernier est tenue dans une fourchette de 1000 à 5000 euros, avec une durée de prêt de 1 à 10 ans. Il y a également les offres « avance étudiant ». C’est une sorte de petit crédit mis à disposition pour uniquement secourir les étudiants pendant les rentrées universitaires. Les établissements financiers vont même jusqu’à proposer des crédits pour financer l’obtention d’un permis de conduire d’un étudiant.

Soyez attentif lorsque vous contractez un crédit étudiant

Si vous êtes un étudiant et que vous êtes amené à opter pour un crédit étudiant, alors il faut que vous vous adonniez à fond à des comparaisons d’offres parce que si vous n’avez pas signé le bon contrat, vous risquez d’être pris dans une situation inconfortable les 20 prochaines années. Soyez en alerte à tous les critères de votre crédit : frais de dossier, taux d’intérêt, le mode de remboursement, la caution, l’assurance d’un paiement tout au long de votre cursus.

Est-il indispensable d’effectuer une simulation de crédit?

effectuer une simulation de créditLe crédit tient une place importante dans la société. À vrai dire, il a complètement chamboulé notre mode de consommation. Vu que certains achats ne peuvent se faire d’un coup, du fait notamment du manque d’épargnes, nous sommes parfois obligés de les faire par crédit. Autrement dit, il faut qu’on emprunte. Il existe de crédit pour chaque type de dépenses : crédit à la consommation, crédit à l’investissement,… Avant de se lancer à un emprunt, il est plus prudent de faire au préalable une simulation de crédit. Mais quand n’est-il vraiment de ce procédé ? Existe-t-il une arnaque derrière ? Et comment effectuer une simulation de crédit ?

A quoi ça sert une simulation de crédit ?

Une simulation de crédit sert, pour le futur emprunteur, à dégager tout manque d’informations se rapportant à l’emprunt qu’il va effectuer prochainement. Les informations détaillées concernant l’emprunteur vont être rassemblées et feront l’objet d’analyses et de calculs. Le résultat obtenu informe l’intéressé sur son potentiel financier : la durée de l’endettement qu’il peut faire, le montant qu’il peut emprunter, son taux d’endettement, sa capacité de remboursement, … Le simulateur a quand même une limite. Il ne va pas vous proposer les offres de crédits qui correspondront à votre profil, seulement de refuser la demande de votre crédit si votre profil ne le permet pas.

Le danger qu’implique une simulation de crédit

Les résultats obtenus après la simulation va ensuite guider l’intéressé dans son choix d’emprunt (le type de crédit, le montant, la durée, …). S’il s’avère que les résultats soient faux ou mal interprétés alors l’intéressé risque un surendettement ou encore un endettement stérile. Il est important de préciser que les problèmes ne viennent pas, en général, du simulateur, mais plutôt de l’utilisateur lui-même. Il est parfois tenté d’introduire des informations, le concernant, erronées ou incomplètes. Le simulateur, lui, ne considère pas ce genre d’erreur humaine. Tout ce qu’il fait c’est d’analyser les informations introduites.

Le concept de banque en ligne, comment débuter?

concept de banque en ligneL’utilisation des mobiles commence à révolutionner grandement le quotidien des gens. Il est maintenant possible d’acheter en ligne, rien qu’en se connectant depuis son mobile, de même que pour les autres actions commerciales. Désormais, grâce à cette avancée technologique remarquable, on peut maintenant découvrir les banques en ligne. Tout comme auprès des banques physiques, on peut également bénéficier des mêmes prestations auprès de ces agences virtuelles. Toutefois, n’hésitez pas à comparer celles qui vous intéressent, pour que vous puissiez mieux choisir, une banque qui répondra parfaitement à vos attentes. Les comparateurs de banques en ligne comme avis banque en ligne sont généralement gratuits, et n’hésiteront pas à vous offrir les meilleures offres pour vous faciliter la tâche.

Des conseils professionnels pour vous orienter sur le choix

Le choix d’une banque en ligne se repose sur plusieurs critères, cependant, ne retenez surtout que l’essentiel. Il se peut qu’une banque virtuelle puisse vous proposer des faibles tarifications, ce qui vous sera surement intéressant en matière de rentabilité, mais d’un autre côté, vous remarquez que ses services n’arriveront pas à compléter tout ce dont vous auriez besoin, et que chez un autre, c’est le contraire, mais avec une tarification encore plus élevé. Difficile en effet, de faire le choix face à cette situation. C’est la raison pour laquelle, afin de bien vous orienter sur votre choix, vous pouvez également consulter des conseillers en ligne, auprès de chaque plateforme qui vous intéresse, et c’est à eux de vous guider sur ce choix, en fonction de toutes les informations qu’ils mettront à votre disposition.

La rentabilité et la sécurité au programme

Tout est question de prix premièrement, la banque en ligne que vous devriez choisir, serait avant tout, une banque capable de vous proposer de meilleurs frais, par rapport à la concurrence, et celle qui saura vous proposer également, une sécurité optimale de toutes vos données. N’hésitez pas à recueillir plus de conseils pour mieux entreprendre ce choix de banque en ligne.

Présence de faux billets venant d’une banque, que faire ?

faux billetsAu niveau actuel, toute évolution de la société contribue à la fois au bien et au mal. Pendant que d’autres usent tout leur potentiel en faveur de leurs prochains, les actions malveillantes ne cessent de s’acharner durant ce temps. Concernant en particulier le domaine monétaire, les faux billets restent une problématique incontestable dans la société. Donc au cas où l’on reçoit ces faux billets venant d’une banque, quelle serait alors la réaction idéale que nous aurons face à cette délicate situation ?

En provenance de la banque, l’existence de faux billets serait-il possible ?

Effectivement, tout est possible. Mais la question se pose si l’éventualité n’est que le fruit d’une erreur ou bien s’il y a pratiquement des intentions malveillantes venant des responsables de la banque. En effet, plusieurs traits peuvent déterminer ce qui fait de ces billets des faux : taille de la signature, reflets et brillance sur la bande argentée,… Tous ces faits peuvent également résulter du manque de vérification et de contrôle durant la passation de la somme entre vous et votre banque. Il ne faut rien sous-estimer, le cas comme tel est tellement crucial de sorte que ce détail puisse parvenir à une suite de haute envergure.

Les actions nécessaires et pratiques face à la réception de faux billets.

Il est toutefois possible d’intervenir face aux diverses failles qui peuvent se présenter à votre propre détriment concernant ce fait. D’un côté la condamnation de vos billets à travers toutes vos prestations et commissions à venir, mais d’un autre côté le fait que vous passiez pour un malfrat en détenant ces billets erronés. Donc de mesures essentielles s’avèrent être essentielles et indispensables dans le but de contribuer à une bonne posture de votre sort. Allez directement à la banque et faites la réclamation stricte de vos faux billets. Seule cette entité sera la première responsable pouvant résoudre votre situation.

Les principes du frais de rejet pour une banque

frais de rejetEn effet, effectuer ses prestations à la banque pourrait toutefois changer de tournure. Il est fort possible d’en arriver jusqu’au frais de rejet. Ce dernier n’est autre qu’une sorte de sanction imposée par la banque à cause de nombreux faits éventuels et défavorables envers le débiteur. Mais il existe en quelques sortes des solutions essentielles malgré la gravité de la situation. Le rejet engendre effectivement plusieurs actions et procédures qui sont en général issues d’une anormalité au niveau du compte bancaire du débiteur.

Comment est-il possible d’en parvenir jusqu’au frais de rejet ?

Lorsque l’on se trouve en tant que débiteur, plusieurs contraintes s’acharnent à notre égard. La banque ne peut en aucun cas tolérer les divers déficits que l’on peut endurer, même relatifs à son compte en banque. Au début, il y a une prestation souhaitée par le créancier voulant effectuer un prélèvement sur le compte du débiteur. Au cas où le compte à débiter en question se retrouve en mode « sans provision » ou bien est estimé à un montant inférieur à celui du prélèvement voulu, c’est alors là au tour de la banque de réagir : elle impose les frais de rejet.

Quelles sont alors les généralités concernant ces frais ?

Ces frais sont évalués selon le montant du prélèvement souhaité, mais restent quand même plafonnés à la somme exacte de 20 euros. Par conséquent, le débiteur se retrouve sous contrainte face à cette situation qui lui est déplaisante. Que ce soit dans le cas où le compte se retrouve sans provision ou bien entre autres lorsque le prélèvement dépasse suffisamment le solde ci-trouvé, la banque exerce tout de suite les frais de rejet de prélèvement. Ces frais se doivent d’être appliqués et réalisés de façon à rétablir une nouvelle situation mutuelle entre les deux entités.

Rachat de soulte, qu’est que c’est?

Rachat de soulteLorsqu’un bien immobilier a été acheté à plusieurs, le rachat de soulte permet de racheter sa part à un membre de sa famille ou à son ex-conjoint.
Ce type d’opération de rachat de parts immobilières peut avoir lieu par exemple dans le cas d’un divorce, où l’un des époux souhaite conserver le bien immobilier acheté en commun, et procède au rachat de la part de l’autre. Un autre cas fréquent de rachat de soulte a lieu dans les successions, lorsqu’un des héritiers souhaite racheter les parts des autres héritiers.

Comment réaliser le financement d’un rachat de soulte?

Tout simplement, et comme pour un achat immobilier standard : en apportant des fonds propres (l’apport) et/ou en complétant cet apport par un prêt bancaire, qui sera assimilable à un prêt immobilier classique.
Dans ce cas d’un prêt immobilier, les conditions habituelles doivent être remplies pour que la banque accorde le prêt, solvabilité, emploi stable, pourcentage des mensualités de remboursement du prêt inférieur à un un ratio (habituellement de 33%), et d’autres contraintes de ce type.
Il est à noter qu’un rachat de soulte peut faire l’objet d’un prêt à taux fixe, ou variable, selon les capacités de remboursement et préférences de l’emprunteur.

Le rachat de soulte en pratique

Le rachat se déroule selon un processus similaire à celui d’un achat immobilier classique, à la différence près que la négociation sur le prix de la part du bien à racheter peut se compliquer s’il existe un désaccord entre les ex-conjoints (et cela arrive souvent dans le cas des divorces) ou entre les membres de la famille.
Il est utile de préciser que la valeur du bien doit bien être déterminée à partir de sa valeur actuelle, de marché, et non de sa valeur d’achat initiale.
Dans ce cas, le notaire pourra envoyer le dossier à la justice, qui déterminera un prix de marché et tranchera le dossier.
Le restant de la procédure ressemble très fortement à un rachat de part immobilière habituelle, le déroulement des actes notariés sera réalisé et correspondra à des frais de notaires, variables selon différents critères, et compris en général entre 5,5 et 7,5%.

Comment choisir le meilleur crédit auto?

Plusieurs solutions de crédit s’offrent à nous si l’on décide d’acquérir une nouvelle voiture, le crédit auto est la meilleure option, alors comment choisir l’établissement où souscrire pour ce type de crédit?

Quel type de crédit pour l’acquisition d’une voiture

meilleur crédit autoEntre un crédit voiture classique et un crédit ou prêt personnel, le dernier présente généralement un taux plus élevé que le premier, mais le crédit auto classique est consacré à l’acquisition du véhicule et ne peut être utilisé pour une autre opération comme le permet le prêt personnel.
Ces deux crédits sont proposés par les banques et les organismes de crédit.
D’autres types sont proposés cette fois par les concessionnaires des marques d’automobiles via des organismes de crédit, et présentent des taux intéressants surtout en période de promotions.

Préalables au choix du crédit auto

Faire une simulation, un comparatif des offres de crédits proposées par les différents opérateurs (banques, concessionnaires et autres établissements), demeure une opération très importante avant d’opter pour tel ou tel crédit pour acquérir son nouveau véhicule.
Ces comparatifs peuvent être faits directement chez ces établissements, mais c’est un peu pénible, une alternative s’offre alors, plusieurs sites internet proposent des simulations, comparatifs et calculettes de crédits et rassemblent ainsi tous les organismes de crédit et les offres sur le marché.

Conseils et astuces

Il est important d’analyser chaque offre, puis après avoir déterminé un devis qui vous convient, dirigez-vous directement vers l’organisme de crédit pour une simulation effective pour ne pas avoir de surprises et voir si d’autres offres meilleures se présentent ou peuvent être négociées sur place.

Propriétaire dans une situation de surendettement

surendettementMême si on est propriétaire, les risques de tomber dans un surendettement passif ou actif ne sont pas négligeables. Le rachat de crédit, la souscription à un prêt hypothécaire sont parmi les solutions courantes pour solutionner le surendettement. Si le niveau de surendettement est trop élevé, le propriétaire peut saisir la commission de surendettement. Cette démarche est incontournable pour minimiser les impacts de ce problème financier. Comme les nombreux autres débiteurs ayant des problèmes d’endettement, le propriétaire devra déposer un dossier auprès de la commission de surendettement. Selon le profil financier, le niveau d’endettement ; la commission pourra refuser ou accepter la demande. Si le démarcha a échoué, il ne faut pas baisser les bras car les solutions pour éviter et résoudre le surendettement sont multiples.

Les avantages du rachat de crédit propriétaire

La possession des biens immobiliers permet aux propriétaires surendettés de trouver une bonne solution pour résoudre les problèmes de surendettement. Selon la situation, les biens immobiliers du propriétaire pourront avoir une valeur de caution auprès des organismes de crédit. Pour les banques et les organismes de crédit, les biens constituent une garantie de confiance. Afin de reprendre les biens immobiliers, les propriétaires endettés peuvent demander un rachat de crédit immobilier. Cette opération a pour but de rassembler les crédits pour réduire les mensualités.

Il faut réagir vite et de façon efficace

Lorsqu’on arrive plus à parvenir les dettes, les crédits à la consommation, le remboursement des prêts immobilier; on pourra dire que le propriétaire est dans une situation de surendettement. Durant cette période, il faut réagir vite et de façon efficace en demandant de l’aide à un spécialiste de crédit ou la commission de surendettement. En déposant un dossier de rachat de crédit auprès de l’institution compétente, le demandeur obtiendra des conseils pour sortir de la situation. Si le dossier est validé, cela signifie que l’institution ou la commission trouve une solution efficace pour résoudre le problème.

En cas de divorce ou de séparation, il existe également pour les propriétaire le rachat de soulte, qui est une solution efficace pour racheter la part immobilière de de son conjoint.

Bien choisir son prêt immobilier

Vous avez un projet immobilier à réaliser: construction, achat d’un bien immobilier neuf comme résidence principale ou secondaire, acquisition d’une ancienne maison, …etc., et vous n’avez pas la totalité du montant de l’opération, vous devez souscrire à un crédit immobilier. Mais face à cette multitude d’offres, choisir son prêt immo n’est pas facile. Quelques conseils et astuces sont proposés ci-dessous pour vous aider à faire le meilleur choix.

Certes, avoir une vision assez claire du crédit de logement (immobilier) permet de trouver la bonne solution et faire le bon choix.

pret immoLes premiers critères qui s’imposent sont le taux d’intérêt, la durée et si un apport est obligatoire. Il existe un taux fixe qui est fixé au début de l’emprunt et ne changera plus durant toute la durée du crédit, la mensualité est ainsi fixe et pas de mauvaise surprise, et un taux variable qui change selon les variations du marché de l’immobilier et selon d’autres indicateurs financiers, un taux variable dit « capé » a été proposé par les banques pour éviter les risque en cas de variation du taux à la hausse il ne dépassera un plafond fixé à l’avance.

Concernant la durée de l’emprunt et les mensualités, plus la durée est longue le montant de la mensualité diminue, c’est un choix orienté par votre capacité de remboursement mensuel. Les crédits immobiliers peuvent atteindre 10 ans, 20 ou encore 30 ans.

Pour l’apport, normalement il n’est pas obligatoire, mais faire un apport est signe de votre engagement et votre dossier est jugé sérieux, ceci vous donnera plus de chances pour avoir le prêt et en négocier le taux et la durée. L’apport est important quand vous avez souscrit à plusieurs autres crédits, votre taux d’endettement parfois oblige le banquier à vous demander un apport.

Vous pouvez négocier les frais d’assurance et les frais de dossier, n’hésitez pas de faire un comparatif des taux d’assurances existants pour choisir le mieux disant et alléger ainsi un peu la facture de votre prêt.

Il existe d’autres indicateurs à vérifier mais ceux cités ci-dessus en sont les principaux et qui ont l’effet direct sur toute l’opération de recours au crédit immobilier. Il est également indispensable d’utiliser un outil de simulation prêt immobilier, c’est gratuit et très pratique pour ce faire une idée de ce que pourrait être vos mensualités.

Nos conseils pour un divorce rapide et sans avocat

divorce rapideLe divorce est une étape douloureuse et toujours difficile à vivre pour le couple. Quels que soient la cause et le cas de divorce qui va être réalisé, la plupart des gens souhaitent en finir le plus tôt possible pour tourner la page, passer à autre chose et aller de l’avant.

En pratique, 4 cas de divorces existent. C’est uniquement le divorce par consentement mutuel qui peut être fait sans avocat. Pour les autres types, c’est-à-dire le divorce pour faute, pour altération définitive du mariage, et pour acceptation du principe, arriver à terme avec des conditions équitables s’avèrent difficile sans la présence d’avocats.

Plus besoins d’un avocat

Cette possibilité d’entamer une demande de divorce, sans passer par le biais d’un avocat est possible depuis la mise en vigueur de la loi y afférente au début de l’année 2005. Pour que le divorce aboutisse réellement sans l’intervention d’un avocat, il faut que le mari et la femme se mettent bien d’accord sur tous les points et qu’ils collaborent parfaitement bien. Lorsque les deux époux se sont bien mis d’accord sur les différents termes du contrat de divorce, ils introduisent une requête officielle sous forme d’un formulaire. Ce formulaire dûment rempli et contenant les informations sur l’état civil des deux parties, sera accompagné d’une convention de séparation. Cette dernière doit être émargée par les deux parties. Le partage des biens ainsi que la pension alimentaire, la garde des enfants et l’état liquidatif des biens immobiliers doivent être mentionnés dans cette convention bipartite.

Pour ce cas de divorce par consentement mutuel, l’intervention d’un avocat représente une charge supplémentaire qui n’est pas vraiment utile. Ce seront immédiatement le Juge aux Affaires Familiales et le Tribunal de Grande Instance qui seront saisis. Ce genre de cas représente le divorce le plus rapide et le moins coûteux qui puisse exister.

Que faire quand on a pas de mutuelle?

A l’heure actuelle, la santé est importante et nous concerne tous. Outre la sécurité sociale qui prend en charge une partie des frais médicaux, la mutuelle rembourse le reste. Il est important de savoir pourquoi c’est important d’avoir une mutuelle.

La mutuelle dans la vie quotidienne

quand on a pas de mutuelleCertaines personnes ne voient pas l’intérêt d’avoir une mutuelle car bien souvent ce sont des mois payés sans en avoir l’utilité. Cependant, en cas de coup dur cette aide peut être précieuse. L’argent économisé, quand on a pas de mutuelle, peut être moindre par rapport aux frais que peut engendrer une hospitalisation ou un rendez-vous médical.
De plus, les frais qu’occasionnent les rendez-vous chez des spécialistes (radiologues, ophtalmo…) ou lorsque l’on veut tout simplement changer de lunettes sont importants. La mutuelle santé rembourse les frais non couverts par la sécurité sociale, ce qui diminue les dépenses.
Qui peut dire aujourd’hui qu’il ne doit pas aller chez le médecin ou acheter des médicaments ? Aller chez un docteur nécessite d’avoir une mutuelle si on ne veut pas payer de notre poche.
Aujourd’hui, c’est simple d’économiser de l’argent en comparant les différentes mutuelles existantes et de choisir son degré de remboursement pour chaque acte médical.

L’hospitalisation

En cas d’hospitalisation, la sécurité sociale rembourse une partie des frais mais le reste est à la charge de l’assuré ou de la mutuelle.
En effet, 20% des frais restent à être payés après la sécurité sociale lorsque l’on se fait hospitaliser dans un hôpital public. Dans le privé, il y a souvent un dépassement d’honoraires, il est donc indispensable d’avoir une mutuelle.
Et, enfin, une longue hospitalisation prévue ou imprévue reste très chère surtout sans mutuelle.

Même si la mutuelle représente un budget, les dépenses qu’occasionnent les frais médicaux de la vie courante sont également importants.
Tout le monde peut être amené à être hospitalisé même s’il est en bonne santé. En effet, diverses raisons conduisent à se faire soigner (accident de voiture, accident de la vie courante…) et cela peut engager des frais imprévus. Dans ce cas, la mutuelle peut aider financièrement.